Retour accueil

Vous êtes actuellement : Consignes et conseils 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Utiliser différemment le temps des APC : Le Snuipp-FSU prend ses responsabilités

lundi 16 octobre 2017

Utiliser différemment le temps des APC est un premier pas vers la reconnaissance de notre temps réel de travail.
Le Snuipp-FSU prend ses responsabilités

Le SNUipp-FSU a remis au cœur des débats le temps de travail des enseignants en lançant dès la rentrée 2015 dans les PO sa consigne de réappropriation des heures d’APC. Une action qui a permis aux équipes de se réapproprier ces heures pour les utiliser de manière pertinente et adaptée à leurs besoins. Une réappropriation qui ne suffit toujours pas à compenser la totalité du temps effectif consacré par les enseignants à leur travail. Il est urgent que le ministère entende la profession sur ce sujet.

 Plus nous serons nombreux, plus le rapport de force sera important ! Car comme lors de toute action syndicale, les pressions de l’administration peuvent être plus ou moins fortes.

Lisez l’article de la rentrée 2017 et le 4 pages du SNUipp-FSU à ce sujet

Nous avons été très surpris d’apprendre que certaines organisations syndicales avaient pu se permettre d’interpeler notre hiérarchie à propos de notre consigne sur les APC. Contrairement à ce que ceux-ci tentent de leur faire croire, nous n’avons jamais engagé qui que ce soit à ne pas effectuer du tout ces 36h, ni même empêché certains collègues satisfaits par ces APC ou des collègues PES de les mettre en place ! Ne pas être d’accord avec une consigne syndicale, soit. Mais la dénoncer à sa hiérarchie ? Drôle de conception du syndicalisme …

Rencontre avec le ministre :
Le SNUipp-FSU a été reçu le 26 septembre dernier rue de Grenelle pour engager les discussions sur le temps de travail des enseignants et les APC avec le nouveau ministre. Malheureusement nous n’avons pas réussi à instaurer un dialogue constructif avec le ministère sur ces deux sujets. Il envisage au mieux une souplesse d’organisation conditionnée à la présence d’élèves durant les heures d’APC. Il a même abordé l’hypothèse de futures sanctions (retrait sur salaire) en cas d’APC non faits, malgré l’argumentation recevable des représentants du SNUipp-FSU sur le temps réel de travail des enseignants.

Concrètement :
Face aux APC, deux postures s’offrent à nous :

  • Nous faisons les APC dans le cadre réglementaire, R.A.S.
  • Nous nous réapproprions les heures d’APC pour mettre en œuvre des projets d’équipe (ce que nous revendiquons), réunions, rencontres avec les parents, etc... en notant dans un document (que nous gardons) toutes ces heures de travail invisible qui nous usent. Les heures « d’APC réappropriées » sont à effectuer, sur place, à l’école dans le créneau « déclaré ».
    Si l’IEN ne réclame rien, inutile de renvoyer un quelconque tableau. Si une demande se fait pressante, renvoyez le tableau collectif provisoire des ORS faisant apparaître le créneau prévisionnel des APC. Il est donc impératif d’être à l’école sur ce temps.
    N.B : si l’IEN n’en fournit pas un, vous pouvez utiliser et adapter celui proposé par le SNUipp ICI

    Rappelons que les collègues directeurs ne sont pas responsables des obligations de services des adjoints et n’ont pas à répondre à des enquêtes éventuelles de l’IEN sur l’application de la consigne syndicale dans leur école : le directeur n’est pas un DRH.

Noter son "travail invisible"
 Le SNUipp-FSU appelle donc à nouveau à cette rentrée 2017 à se réapproprier ce temps et propose aux collègues de noter "noir sur blanc" le travail "invisible" effectué afin de montrer s’il en était besoin que ces 36 heures sont utilisées au sein de l’école à d’autres fins.
Le SNUipp-FSU 66 vous propose un outil simple à remplir toutes les semaines ou une fois par mois afin de noter toutes les heures passées "autour de la classe"
Excel - 84 ko
Ce "tableau de bord" du travail invisible de chacun est à conserver en classe et n’a pas à être adressé à l’IEN. Il peut lui être montré en cas de questionnement en guise d’argument.
Vous pouvez nous envoyer une copie pour que nous compilions tout cela en vue d’argumenter lors de réunions ou CAPD à la DSDEN, ou d’audiences au ministère.

Une action c’est toujours une prise de risques, passant par des possibilités de pressions diverses. Mais l’action collective est là aussi pour construire un rapport de forces. Plus que jamais il nous faut amplifier notre campagne syndicale sur le temps de travail.

Rappel important :
les 36 heures d’APC sont annualisées : pas d’obligation de les mettre en place tôt dans l’année. Elles peuvent être organisées finalement en fin d’année. Ne concernant pas les mêmes groupes d’élèves, on peut retrouver plusieurs heures sur une même semaine. De fait, aucune menace de sanction ne peut logiquement voir le jour sous prétexte d’une non mise en route en début d’année.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici