Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  / Année 2017 2018 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Une Université d’Automne du SNUipp réussie

jeudi 26 octobre 2017

Discours de clôture de la 17ème Université d’Automne de Régis Metzger, co-secrétaire général du SNUipp-FSU.

PNG - 23.6 ko

« Ce qui fait la richesse de notre métier c’est de contribuer à permettre à chaque jeune d’agir de manière autonome, de lui permettre de contribuer à la construction d’une société nouvelle, transformée, fondée sur le vivre ensemble et la résorption des inégalités.

Nous pouvons être fiers de cette contribution. Elle sera d’autant plus efficace que nous conserverons cette liberté pédagogique qui fait et qui fonde notre professionnalité.

A l’occasion de la Journée mondiale des enseignants 2017, la Directrice générale de l’UNESCO, le Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT), le Directeur général de l’UNICEF, l’ Administrateur du PNUD et le Secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation ont co-signé un appel intitulé « Enseigner librement, donner les moyens d’agir aux enseignants » dans lequel ils rappellent qu’être autonome pour un enseignant n’implique pas seulement d’avoir accès à une formation de haut niveau, à des salaires équitables et à des possibilités constantes de perfectionnement professionnel. Cela implique d’avoir la liberté de soutenir l’élaboration des programmes scolaires nationaux et l’autonomie professionnelle de choisir les méthodes et les approches les mieux adaptées ».

Oui nous sommes capables de chercher, d’agir, d’interagir, de collaborer avec d’autres professionnels, de construire des méthodes, de les faire évoluer, de les adapter au service de nos élèves.

Nous aurons vécu une université d’automne où les chercheurs nous auront encouragé à ne pas baisser la tête, à poursuivre dans la voie de la confrontation avec la recherche pour la réussite de nos élèves, à ne pas nous laisser imposer un modèle unique, un modèle standardisé.

C’est ce qui fait la beauté et la saveur de notre métier et personne ne nous l’enlèvera ! Qui peut imaginer qu’un enseignement frontal, monolithique, standardisé puisse nous permettre de répondre à la diversité, à l’hétérogénéité de nos classes ?

Cette conviction se nourrit de notre investissement, de notre engagement quotidien qui gagne à être reconnu et non pas à être dévalorisé. Geler notre point d’indice, reporter les mesures PPCR, nous imposer un jour de carence participe de la mesquinerie, de la dévalorisation de notre métier réduit au rang d’une variable d’ajustement budgétaire.

C’est un mauvais message adressé à l’ensemble de la communauté éducative, à l’opinion publique car ce que dénigre ce gouvernement c’est que pour nous chaque élève qui nous est confié est important, chaque élève est capable de réussir, que notre plus grande satisfaction réside dans les progrès de nos élèves.

Nous ne nous laisserons pas abattre, ni par le ministre de l’éducation, ni par le ministre des comptes publics car nos convictions, notre implication, notre vision de l’éducation sont plus forts que leurs calculs d’apothicaire, leurs recettes, leurs vérités toutes faites, qui ne feraient qu’aggraver les inégalités !

Nous adressons nos chaleureux remerciements :

  • Aux chercheurs et chercheuses qui ne viennent pas simplement « remplir une commande » mais qui s’imprègnent de l‘ambiance et se rendent disponibles pour nous
  • A l’équipe nationale qui œuvre depuis plusieurs semaines à la préparation et la réalisation d’un événement à nul autre pareil
  • Aux camarades des sections de l’Aude et des Pyrénées Orientales qui contribuent largement au bon déroulement et au succès de notre université et que nous savons sensibles aux événements qui se déroulent en Catalogne. Hier soir le gouvernement espagnol en a appelé à l’article 155 de la constitution espagnole pour se substituer au gouvernement régional. Il y a 15 jours, la FSU s’était exprimée dans un communiqué pour dire ce n’est pas par la force que Mariano Rajoy et son gouvernement résoudront la question catalane. Elle en a appelé au nécessaire dialogue et au respect des droits comme il est d’usage dans une démocratie. C’est encore vrai aujourd’hui.

Je terminerai en vous renvoyant au message fort d’unité et de persévérance que nous donne l’Estaca, ce chant présenté comme l’hymne catalan et qui nous parle de ce pieu auquel nous sommes tous attachés, et que si ensemble nous tirons tous il tombera !

Bonne rentrée à vous. »

Régis Metzger, co-secrétaire général du SNUipp-FSU

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici