Retour accueil

Vous êtes actuellement : CAPD et CTSD  / 2017 / 2018 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

COMPTE-RENDU CTSD 07fév2018 : DU JAMAIS VU !

dimanche 11 février 2018

COMPTE-RENDU CTSD 1ER DEGRE 07fév2018 :
DU JAMAIS VU !

Tous les résultats provisoires dans cet article :

Ou sur Facebook : SNUipp-FSU 66
 
JPEG - 176.5 ko

JPEG - 164.9 ko

Près de 9h de réunion entrecoupées d’une suspension de séance à la demande du SNUipp-FSU 66 (pour se concerter avec tous les représentants des organisations syndicales) et d’une pause de 10 mn. Jamais dans le département, un CTSD n’avait duré aussi longtemps. Preuve que la situation est particulièrement critique. Il s’agit de la pire carte scolaire depuis la fin des années 90 (en 2000, la mobilisation des enseignants du 1er degré lors d’une grève reconductible de 3 semaines avait permis d’obtenir un plan de rattrapage pluriannuel, soit 150 postes à la clé).

A l’issue de cette réunion, les 10 représentants des personnels titulaires (6 SNUipp-FSU, 2 Se-Unsa, 1 Fo, 1 Snalc) ont voté à l’unanimité contre le projet présenté par le DASEN. C’est la raison pour laquelle, conformément à la réglementation, M. Rouquette a convoqué un nouveau CTSD qui se réunira le vendredi 16 février à 9h.

Ce CTSD a été "bercé" jusqu’en début d’après-midi par le bruit des tambours et de la musique des parents d’élèves, des élus et des enseignants qui se sont introduits sur le parking de la DSDEN.

C’est dans cette atmosphère surchauffée (malgré un froid glacial) que le CTSD s’est déroulé : le SNUipp-FSU 66 a argumenté sur chacune des situations justifiant le maintien ou l’ouverture d’une classe.
 
Devant cette pénurie de postes, le SNUipp-FSU 66 a demandé le report du dédoublement des CE1 en REP+ en s’appuyant sur la circulaire du ministre : celle-ci spécifie que les dédoublements seront assurés là où les locaux le permettent. Or la quasi-totalité des écoles REP+ de la ville ne dispose pas de salles supplémentaires ce qui engendrera de la co-intervention imposée. Le DASEN a refusé cette demande prétextant un objectif de 100% de CE1 dédoublés, exigé par la Rectrice. Cela signifie que des écoles vont bénéficier de plusieurs (jusqu’à 5 !) postes de plus à la rentrée 2018, ce qui va susciter dans de nombreux cas de réels problèmes d’organisation. Le SNUipp-FSU 66 a rappelé qu’il était favorable à la baisse des effectifs en REP et REP+ mais que cette politique ne pouvait se réaliser au détriment des autres classes. Ce sont la maternelle et la ruralité qui sont le plus impactés. Dans ce contexte, seul le poste d’enseignant référent, poste non devant élève, nous a paru indispensable.
 
Grâce aux informations recueillies auprès des collègues, le SNUipp-FSU 66 a déposé en séance une liste de 20 demandes d’ouverture, émanant d’écoles qui ne se trouvaient pas sur les documents de l’administration (ces demandes avaient été écartées). Parmi cette liste, 3 écoles bénéficieront finalement d’une ouverture.

Par ailleurs, le SNUipp-FSU 66 a obtenu, avec souvent l’appui des autres organisations, le maintien de postes que l’administration avait décidé de fermer :

  • en maternelle : Cabestany "Chaplin", Salses, St Laurent de la Salanque "Hugo", St Paul de Fenouillet
  • en élémentaire : Rivesaltes "Pons", Maureillas, St Cyprien "Desnoyers", Elne "Néo"
  • en primaire : Rodes, Bourg Madame, Ria Sirach et Latour de France (fusion)

Malgré ces gains, qui restent cependant marginaux, le DASEN a maintenu la fermeture de classes dans des écoles maternelles dont les effectifs moyens dépasseront, après suppression de poste, les 30 élèves par classe : c’est le cas à Perpignan (Romain Rolland mat et Pont-Neuf mat), Rivesaltes (M Pagnol mat), Torreilles mat, Latour bas Elne mat, Pollestres mat…

Des ouvertures n’ont pu être obtenues dans des écoles ayant des moyennes supérieures à 27,5 : St Cyprien ( R et N Met mat), Saillagouse (mat), Cabestany (L.Massé et J Prévert elem bil), Canet (Les pâquerettes mat), Perpignan (Jules Ferry mat et Roudayre mat), Céret (P Picasso elem bil), Pollestres elem, Alenya, Théza, Trouillas… Cela signifie que les classes à 30 élèves et plus ne sont plus des exceptions. Mais où est la priorité au primaire mise en avant par le ministre ?
 
Ces seuils sont les plus élevés depuis près de 20 ans. Entre 2000 et 2008, le seuil d’ouverture n’était pas fluctuant : il était de 25 élèves de moyenne pour des écoles ordinaires (23 pour les écoles en ZEP).
 
Par ailleurs, le SNUipp-FSU 66 s’est opposé avec réussite à la création de 2 postes de décharge de direction spécifiques : le Rectorat souhaite mettre en place 4 "bassins des écoles du socle" dans le cadre d’un nouveau pilotage départemental ! Ces 4 bassins seraient dotés d’un directoire composé d’un chef d’établissement, 1 IEN, 1 IA-IPR (IEN 2nd degré) et d’1 directeur déchargé.... Et voilà la volonté de remettre à l’ordre du jour les anciens EPEP (sous une forme probablement différente). Devant la levée de boucliers, le DASEN a accepté de retirer ces postes. 

La nouvelle carte scolaire sera finalement officialisée le 16 février. Les modifications risquent d’être à la marge, mais il est encore temps de se mobiliser pour obtenir gain de cause (le DASEN peut par exemple décider de sursoir à l’ouverture de certains postes "qui ne sont pas devant élèves" ou de reporter le dédoublement des CE1 REP+).
 
Le SNUipp-FSU 66 appelle les collègues concernés à multiplier les initiatives, en relation avec les parents d’élèves et les élus (demande d’audience, pétitions, rassemblements locaux...). Pensez à informer le SNUipp-FSU 66 pour donner à ces actions un retentissement départemental.

Dans le cadre d’un préavis de grève déposé par le SNUipp-FSU, les collègues peuvent se déclarer grévistes (lettre d’intention avant le mercredi 9h) et participer au rassemblement qui aura lieu devant la DSDEN le vendredi 16 février à partir de 8h30.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici