Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

CONSULTATION : une aide pour les équipes

mercredi 26 mars 2008

Le SNUipp avait réclamé et obtenu une consultation de l’ensemble de la profession sur les nouveaux programmes. Il nous semblait important que chaque collègue puisse s’exprimer, que les équipes fassent remonter leurs interrogations, leurs points de vue, leurs critiques. L’annulation de la journée banalisée ne permet pas une consultation sereine, réalisée dans les meilleures conditions. C’est pourquoi nous soutiendrons les collègues qui, pour différentes raisons, ont choisi de ne pas organiser dans l’urgence une réunion extraordinaire de 3 heures.

Pour ceux qui souhaitent néanmoins faire remonter leurs critiques, nous mettons à votre disposition 2 exemples de lettres qui peuvent peut-être vous aider à rédiger votre point de vue.

Il ne s’agit pas pour le SNUipp de livrer tout fait un modèle pre-fabriqué mais de vous apporter quelques arguments.

1er exemple :
Après lecture des propositions de nouveaux programmes et suite à notre concertation dans le peu de temps disponible, nous estimons que ces propositions sont peu à même de répondre aux objectifs affichés, à savoir réduire l’échec scolaire.

En effet ils ignorent les recherches en pédagogie et les résultats des évaluations en cours. Ils proposent une série de connaissances décontextualisées dans les différentes disciplines qui nécessiteront un rabachage intensif pour arriver à une mémorisation de mécanismes dépourvus de sens et difficilement mobilisables dans des situations réelles.

De plus la quantité de savoirs encyclopédiques proposés et les horaires affichés nous paraissent inconciliables.

Aussi nous demandons de nous en tenir aux programmes en vigueur élaborés dans une large concertation et accompagnés de nombreux outils d’application.

Veuillez agréer, madame/monsieur, nos salutations distinguées

2ème exemple :
Je (nous) tiens(tenons) à vous informer que je (nous) ne participerai (ons) pas à la réunion extraordinaire imposée à la va-vite par le ministère dans le cadre de la consultation sur les nouveaux programmes en raison de mes (nos) obligations personnelles et de ma (notre) exaspération face à des annonces contradictoires qui décrédibilisent le service public d’éducation et ses personnels.
Je tiens(nous tenons) cependant à exprimer mes (nos) plus vives inquiétudes à la lecture de ces nouveaux programmes qui ne répondront en rien, selon moi (nous), aux objectifs affichés, à savoir réduire l’échec scolaire : alourdissement des programmes qui s’accompagne paradoxalement d’une diminution des horaires, minoration de la culture humaniste, scientifique et artistique (indispensable notamment pour les élèves des familles les moins favorisées), apprentissages inadaptés à l’âge des élèves (avec par exemple la division au CE1 ou les temps complexes au cycle 3), risque de remise en cause de la liberté pédagogique des enseignants, fin de la scolarisation des Touts-Petit y compris dans les quartiers difficiles ... Quant à la succession de "nouveaux programmes" à fréquence accélérée, elle ne contribue pas à un climat de sérenité pour la communauté éducative !

Veuillez agréer, madame/monsieur, mes (nos) salutations distinguées.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici