Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  / 2018/2019 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

LOI BLANQUER :
LE 30 MARS POUR S’Y OPPOSER !

mercredi 6 mars 2019

La loi Blanquer, ça change quoi ? Toutes les explications du SNUipp-FSU dans cet article

Marqué par une restructuration majeure de l’organisation de l’école et un autoritarisme manifeste distillé au fil de ses articles, le projet de loi dit de « l’école de la confiance » ne s’attaque à aucune des difficultés du système éducatif. Au contraire, il risque bien de les creuser. Le SNUipp-FSU ne laissera pas faire.
Le 30 mars : mobilisation générale contre ce projet de loi !

Pour préparer les actions du samedi 30 mars :
Distribuez le tract explicatif aux parents d’élèves ce jeudi 28 mars.

Programme du samedi 30 mars :
- 9h30 : RdV sur le parking de Castorama (Perpignan).
- 10h00 à 11h00 : tractage sur trois ronds points de Perpignan Castorama, clinique St Pierre, DSDEN.
- 11h30 : rassemblement festif place de la République à Perpignan.

Tract à imprimer et distribuer :
PDF - 780.4 ko

Pour un ministre qui dès son installation rue de Grenelle avait claironné que son nom ne serait pas associé à une énième loi sur l’école, Jean-Michel Blanquer se distingue. Car projet de loi il y a bel et bien. Et annoncé à l’origine pour donner un cadre législatif à l’instruction obligatoire dès 3 ans, il a enflé au fil des semaines pour devenir, à l’issue des débats à l’Assemblée nationale, un tout cohérent qui inquiète à bien des égards.

Indispensable mobilisation de la communauté éducative

Pour le SNUipp-FSU, ce projet de loi dessine les contours d’évolutions structurantes à bien des égards très contestables. Il fait par ailleurs l’impasse sur le traitement des difficultés bien réelles de l’école, n’ouvrant pas le moindre horizon à une démocratisation de la réussite scolaire pour tous les élèves. C’est désormais aux sénateurs d’en débattre à partir de début avril et le syndicat entend bien les alerter sur les multiples dangers de cette loi.

Quoi qu’il en soit, la mobilisation de l’ensemble des personnels et des partenaires de l’école est à l’ordre du jour du SNUipp et de la FSU. Ils s’adressent dès à présent à l’ensemble de la communauté éducative en ce sens pour en définir ensemble les modalités.

Le SNUipp-FSU a décrypté ce projet de loi, cliquez sur les liens pour lire notre analyse :

  • Article 1bis : Aux armes, etc ...
    Drapeaux français et européen, paroles de la Marseilleise obligatoires dans chaque classe = Une conception rétrograde de l4EMC et de l’école.
  • Articles 2 à 4 : Un cadeau pour le privé
    Obligation scolaire à 3 ans à partir de septembre = obligation aux collectivités de financer les maternelles privées. Autant d’argent en moins pour le public qui assure mixité sociale et scolaire.

Une vision générale de la loi :

JPEG - 719.5 ko

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici