Retour accueil

Vous êtes actuellement : Administratif  / CHSCT 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

CHSCT : LA FSU NE SIEGE PAS
INSTANCE REPORTEE

lundi 16 décembre 2019

CHSCT DES PYRENEES-ORIENTALES DU 16 DECEMBRE 2019

DECLARATION LIMINAIRE FSU

Notre département n’échappe pas à une détérioration sensible du climat scolaire. Les conditions de travail des personnels en charge de recevoir le public se dégradent d’année en année. Un contexte de plus en plus toxique probablement en lien avec une détérioration du tissu social, l’augmentation de la misère, la précarité, l’ignorance et la colère qui en résulte. L’énorme fuite des élèves des familles moins précaires vers le privé, subventionné et florissant, en témoigne et accentue les difficultés de l’école publique.

Les enseignants sont l’interface entre le public et vous, représentant l’institution Education Nationale. Ils vous interpellent : que fait l’institution pour les protéger ?
Les réponses, en majorité affligeantes, sont le symptôme de l’incapacité à analyser les causes et bien entendu à y apporter les réponses adaptées :

  • suppressions de postes ;
  • augmentation des effectifs de classe ;
  • refus de se substituer aux personnels en cas d’agression ;
  • augmentation exponentielle des tâches administratives ;
  • augmentation des groupes de « réflexion » se substituant à toutes actions efficaces ;
  • politique inclusive à tout prix sans personnel qualifié, sans conditions d’accueil adaptées ;
  • culpabilisation des personnels exprimant leurs difficultés.

Enfin, chez nous, tout particulièrement au sein de cette instance, et dans une tentative de déni de l’action syndicale en CHSCT, il faudrait être la « voie de son maître » :

  • culpabilisation quant à l’envoi de DGI données comme une prérogative « de chef » ;
  • mise au placard du secrétaire dans un cagibi en guise de bureau ;
  • changement arbitraire des calendriers de visites, des ODJ, …

Ainsi, aujourd’hui, l’ordre du jour demandé par le secrétaire a été transformé de façon à ce que le point sur les suicides et les tentatives de suicides des personnels soit abordé dans les questions diverses ! Les suicides de nos collègues sont une question diverse !!!

S’agit-il d’un problème de surdité ? D’un cynisme généralisé à l’image de celui de notre ex-DRH académique qui proposait aux collègues d’un lycée de Béziers de « s’euthanasier », s’ils ne pouvaient pas se plier à la réforme ?
Voilà Monsieur le directeur académique l’état du CHSCT66 dans lequel vous faites votre entrée aujourd’hui.

C’est pourquoi, Monsieur le directeur académique, dans le souci de vous donner le temps de la réflexion pour un changement de méthode, les délégués du personnel de la FSU ne siégeront pas ce jour.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici