Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  / Actus 2019/2020 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

ACTU 66 CORONAVIRUS
MàJ mercredi 1avril20

jeudi 2 avril 2020

MERCREDI 1er AVRIL
Flicage des familles :
Ne pas envoyer d’informations nominatives !

Les collègues de la circonscription Perpignan 1 ont reçu la demande de compléter et renvoyer un tableau à leur IEN avec les informations suivantes, pour chaque classe (les autres circonscriptions arriveront certainement ensuite !) :

  • Nom des élèves que vous n’avez pas pu contacter
  • Élèves que vous avez contactés mais qui n’effectuent pas le travail donné
  • Raisons fournies par les familles
  • Nombre Total d’élèves à aider à la reprise

La confiance envers les enseignants attendra !

Cette demande pose la question de la confidentialité des informations et de la légalité de la demande. Au moment où le respect de la RGPD interdit l’établissement de listes nominatives avec des informations personnelles, comment répondre favorablement à cette demande ?
Les parents d’élèves sont-ils informés que leur nom figure sur une liste de mauvais élèves ?
Nous contactons le responsable départemental de la FCPE immédiatement pour l’informer de cette demande.

De plus, ce sont toujours les enseignants qui ont contacté directement les familles pour proposer à leurs enfants un stage de remise à niveau ou une séance d’aide personnalisée. Pourquoi notre administration aurait besoin du nom des élèves concernés ?

En conséquence, le SNUipp-FSU 66 donne comme consigne :
  1. Ne pas renvoyer ce tableau à votre IEN.
  2. Pour celles et ceux qui voudraient tout de même faire remonter des informations, surtout ne pas mentionner le nom des familles ! Un état des lieux chiffré anonyme suffit amplement à nos IEN !
LUNDI 23 MARS

Réception hier soir d’un courriel du DASEN, puis de la Rectrice, relayant chacun un ordre Ministériel.

Nouveautés :

  • Élargissement des professions dont nous devrons accueillir les enfants.
  • Demande de dépôt de documents à l’école pour les familles sans Internet.

A ce sujet, les 5 sections départementales du SNUipp-FSU de l’académie ont adressé une lettre ouverte à la Rectrice. La consulter en cliquant ici.

Réaction du SNUipp-FSU 66, envoyée à l’ensemble des enseignants du département :

La photocopie peut tuer, une consigne simple : restez chez vous !
Le SNUipp-FSU 66 tient à être clair : le temps est venu de faire enfin preuve de « bon sens » !

Alors même que tout le corps médical nous supplie de rester chez nous, confinés, à l’écart de toutes relations familiales, sociales, sportives, amicales …

Alors que le nombre de morts ne cesse d’augmenter en France, et, au même moment notre cher Ministre, relayé par la Rectrice et le Directeur académique nous demandent de nous rendre dans nos écoles pour déposer des photocopies et indiquent aux familles de cocher la case « déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité ». Notre Ministre a-t-il entendu SON premier ministre qui indiquait à une dame de ne pas se rendre aux obsèques de son amie ?

NON M. Blanquer, le travail scolaire n’est pas un « achat de première nécessité », NON ce n’est pas une « raison impérieuse » pour se déplacer ! Ces propos sont inadmissibles et montrent l’incompétence de notre ministre, une fois de plus ! Chez nous, dans les PO, en France, en Europe, on se contamine, on meurt, on contamine les autres donc on tue !

Ce qui est VITAL c’est de ne pas surcharger les hôpitaux, de limiter le nombre de morts, de stopper l’épidémie !

Ecoute-t-il ce qui se passe chez nos voisins italiens ?

Est-il au courant qu’en Espagne personne ne va chercher de photocopies dans les écoles ?

Ignore-t-il que le virus à plusieurs heures voire jours de survie sur certaines surfaces ?

Nous disons STOP, il faut maintenant respecter les paroles des soignants et non celles du ministre, complètement hors sol.
Après Rectrice et Dasen qui nous demandent de transmettre des lettres aux parents, c’est notre Ministre qui leur promet dans les médias que nous allons les contacter par téléphone individuellement au moins une fois par semaine. Les enseignants, professionnels de l’Education, ont déjà pris toutes les dispositions pour garder le contact avec les familles, y compris le téléphone pour certains. Ils n’ont pas eu besoin de la publicité ministérielle. Le lien scolaire est assuré dans toutes les écoles de France.

Rassurez les parents, dédramatisez la situation ! Il y a plein de manières différentes d’apprendre : la manipulation et les expériences sont les meilleurs biais ! Alors cuisinons, jardinons, jouons aux cartes ou aux petits chevaux, chantons, dansons …

Nous engageons l’ensemble des enseignants à ne pas se déplacer et faire déplacer des parents pour une photocopie !

RESTEZ CHEZ VOUS !

Nous ne sommes pas seuls, au niveau national d’autres interventions ont été faites et rendues publiques sur la suppression de la journée de carence (dont nous avons obtenu la suspension), la protection des agents, le maintien de l’ensemble des droits existants notamment pour les chômeurs et les précaires…

Le SNUipp-FSU revendique :

  • L’accueil des enfants des personnels soignants nécessite clarté et donc un cadrage national. Nos collègues sont nombreux à s’engager volontairement dans cette tâche mais réclament que le ministère fasse assurer la protection sanitaire élémentaire.
  • Une communication claire rappelant que, sauf absolue nécessité justifiée par l’organisation concrète de la continuité du service ou pour l’organisation de l’accueil des enfants de soignants, aucun personnel ne peut être sommé de déroger au confinement, même par le ministre dans les médias.
  • Notre complet désaccord avec la notion avancée par le ministre de continuité pédagogique. Personne n’imagine que nous soyons en situation d’une continuité des apprentissages, d’une possibilité de faire progresser le niveau général et d’éviter un décrochage des élèves en difficultés. Personne n’a d’ailleurs besoin qu’on lui prescrive le nombre de coups de téléphone à passer par semaine.
  • Notre demande d’un moratoire sur les opérations de carte scolaire. Les conditions ne sont pas remplies pour permettre aux organisations syndicales représentatives, aux élu.es, aux parents d’élèves d’être sereinement concertés pour prendre les décisions d’affectations des moyens comme il se devrait.
  • Nous avons saisi les associations de maires pour leur demander d’appuyer notre demande de report des opérations de carte scolaire.

Bon courage à toutes et à tous

N’hésitez pas à contacter l’équipe du SNUipp-FSU 66, toujours mobilisée par téléphone ou par mail.

Gardez la santé, aujourd’hui c’est le plus important.


VENDREDI 20 MARS

Notre administration fait maintenant appel aux volontaires pour accueillir les enfants des personnels soignants les mercredis, samedis et dimanches.

Nous avons écrit au DASEN pour lui rappeler l’obligation de protection de ses personnels. Oui, les enseignants peuvent accueillir les enfants de soignants, mais dans des conditions de sécurité sanitaire optimum.
Lire le courrier en cliquant ici.

Nous avons aussi rappelé que les enseignants mettaient beaucoup d’investissement à maintenir le lien scolaire avec leurs élèves. Ne faisons pas croire aux parents que la pédagogie peut passer entièrement par les écrans et autres ENT. Nous préférons parler de "lien scolaire" plutôt que de "continuité pédagogique".

A ce sujet, la Rectrice a envoyé aujourd’hui une lettre à distribuer aux parents. Au moment où le #restezchezvous est popularisé, elle demande aux enseignants de se déplacer pour laisser des documents en libre service pour les parents d’élèves ! Nous appelons les enseignants à ne pas distribuer cette lettre aux parents d’élèves et plutôt d’écouter les consignes de sécurité données par les services de santé.


MARDI 17 MARS

Face à la situation exceptionnelle, le SNUipp-FSU 66 met à votre disposition un espace d’échanges entre collègues et de questions. Cliquez ici pour y accéder.

Suite à un entretien téléphonique avec M. le Directeur académique, voici les dernières informations  :

  • Conformément à ce qu’a annoncé le Ministre, la présence dans les écoles se fait sur la base du volontariat, pour tous.
  • Le télétravail reste la norme pour les enseignants.
  • Les AESH et les services civiques sont invités à ne pas se rendre dans les écoles.
  • Suite aux dernières annonces du Président de la République, il n’y a aucune obligation de saisir une autorisation d’absence pour tous les personnels. Aucun retrait de salaire ne sera effectué sur cette période.
  • A la demande du DASEN adjoint, des enseignants et enseignantes volontaires se sont signalé.es hier pour assurer l’accueil des enfants de soignants qui n’ont pas d’autres solutions de garde. Si d’autres collègues se portent volontaires, ils doivent en informer leur IEN par mail.
  • Un dispositif d’accueil pour les enfants de soignants va être mis en place dans quelques écoles par circonscription. Nous le communiquerons dès que nous en aurons connaissance.

Le SNUipp-FSU rappelle que la présence des enseignants dans les écoles est basée sur le volontariat pour tous les personnels (adjoints, adjointes, mais aussi pour les directeurs et directrices) et ne doit pas concerner les personnes à risques, les personnes qui assurent la garde de leurs enfants mais également celles et ceux qui ne souhaitent pas s’y rendre, avec leurs craintes légitimes (matériel de protection, risques divers, etc...). Aucun grief et aucune pression ne peuvent être adressés à leur encontre.

Le SNUipp-FSU rappelle également son attachement aux services publics, bien malmenés ces dernières années, qui sont un rempart indispensable face à des situations comme celle que nous vivons. Dans ce contexte, la solidarité avec les soignants et le service public de santé, qui œuvrent à la protection de toutes et tous, est nécessaire.


DIMANCHE 15 MARS A 14H00

Urgent Coronavirus :

Notre décryptage des dernières informations suite à l’intervention du Ministre de l’Education Nationale ce matin et au mail de la Rectrice reçu à 13h40.

Jean Michel Blanquer a dit : « Dans la quasi totalité des cas les professeurs qui seront présents lundi le seront parce qu’ils le veulent bien, sur la base du volontariat »

« Jamais ne faire venir quelqu’un pour le principe de le faire venir »

Nos consignes :

  • il n’y a plus d’obligation de se rendre dans les écoles.
  • Celles et ceux qui souhaitent s’y rendre, le feront sur la base du volontariat. Il faut s’assurer en équipe que l’accueil des enfants des personnels soignants soit effectif.
  • Si personne ne pouvait se rendre dans une école lundi, il faudra tout de même prévenir l’IEN de circonscription.
  • Si des injonctions départementales étaient contraires à ce qu’a dit le ministre, contactez le SNUipp-FSU 66.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici