Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Après le 7 :grande journée de grève le 23 septembre

mercredi 8 septembre 2010

Réunie au siège de la CGT ce mercredi 8 septembre, l’intersyndicale (CGT-CFDT-CFTC-CFE/CGC-FSU-Unsa), a appelé à "faire du jeudi 23 septembre une grande journée de grèves et de manifestations". Elle estime en effet que les annonces faites par Nicolas Sarkozy le matin même "ne modifient pas le caractère injuste et inacceptable de la réforme". Solidaires donnera sa réponse jeudi 9 quant à sa participation, FO restant en dehors de l’appel intersyndical. Les confédérations préparent une interpellation des députés, des ministres et du président de la République, le texte devant être finalisé aujourd’hui. Elles annoncent également des rassemblements et des initiatives dans les départements pour le mercredi 15 septembre.

Mercredi 8 au matin, dans une communication faite en Conseil des ministres, le chef de l’Etat se disant « attentif aux préoccupations » exprimées dans les manifestations de la veille, n’a rien annoncé de nouveau quant aux principales mesures du projet de la réforme à l’origine du mouvement social. Rien ne bouge donc pour ce qui concerne le recul de 2 ans de l’âge de départ à la retraite et d’ouverture des droits à taux plein, l’allongement de la durée de cotisation, la hausse progressive sur dix ans des cotisations des salariés du public qui seront amenés au niveau de celles du privé, de 7,85% à 10,55% et le mode de financement du système qui reposera pour l’essentiel sur les salariés.

En revanche, un recul est à noter pour ce qui concerne les mères de trois enfants. Celles qui sont à moins de 5 ans de l’âge de la retraite "et qui entendaient demander le bénéfice de cette mesure, les conditions de celle-ci demeurent inchangées".

« Attentif », mais sourd devant la clameur des 2,7 millions de manifestants dont le ministère de l’intérieur a tenté de minoré le nombre (1,12 millions de participants selon la police), le président de la République a, comme l’avait annoncé Eric Woerth, présenté des mesures concernant pour l’essentiel la pénibilité et à un degré moindre les carrières longues et les polypensionnés. Largement insuffisant pour les organisations syndicales qui, « avant le débat au Sénat elles décident de faire du jeudi 23 septembre une grande journée de grèves et de manifestations dans tout le pays ».


Communiqué commun CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA :

Fortes de la réussite exceptionnelle du 7 septembre les organisations syndicales considèrent que les annonces du Président de la République, qui se voulaient une réponse aux mobilisations, ne modifient pas le caractère injuste et inacceptable de la réforme proposée.

Réunies le 8 septembre 2010 elles décident de poursuivre et d’amplifier le processus de mobilisation pour obtenir des mesures justes et efficaces afin d’assurer la pérennité du système de retraites par répartition.

Elles appellent à faire du mercredi 15 septembre, jour du vote par les députés du projet de loi, une journée forte d’initiatives et d’interpellations des députés, des membres du gouvernement et du Président de la République dans les départements et les circonscriptions.

Avant le débat au Sénat elles décident de faire du jeudi 23 septembre une grande journée de grèves et de manifestations dans tout le pays.

Le 8 septembre 2010

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici