Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

19 octobre : énorme mobilisation à Perpignan

mardi 19 octobre 2010

71%, c’est désormais le nombre de Français qui soutiennent le mouvement contre la réforme des retraites. Aujourd’hui s’est déroulée la quatrième journée de grève et sixième journée de manifestations dans toute la France.


71%, c ?est désormais le nombre de Français qui soutiennent le
mouvement contre la réforme des retraites. Lundi 18 a vu la
diversification des actions et la montée en puissance de nombreux
secteurs : raffineries, transports, routiers, cheminots, ouvriers de
la chimie... Les annonces du gouvernement sur la non pénurie d’essence
sont démenties par l’augmentation du nombre de stations service
fermées et la réunion de crise à l’Elysée. La volonté du gouvernement
« d’en finir au plus vite », se traduit par la précipitation pour le
vote au Sénat (normalement prévu jeudi), les déblocages musclés de
certains dépôts pétroliers, la répression violente des manifestations
lycéennes.

Mardi 19, nouvelle journée de contestation nationale contre le projet
de réforme des retraites lancé par le gouvernement. Quelle sera la
réponse au durcissement du ton du gouvernement et à la fin de
non-recevoir de François Fillon ? Les routiers avec les
opérations-escargot, les cheminots qui restent très mobilisés, les
employés des transports urbains, les travailleurs sociaux, les
fonctionnaires territoriaux... les implications dans les actions se
déplacent d’un secteur à l’autre et prennent de la force. Ainsi pour
cette quatrième journée de grève, encore 30% des enseignants du
premier degré sont engagés, en dépit des difficultés (SMA, coût
financier...). De fait depuis le début de ce conflit, on évalue à 80%
la part des professeurs des écoles, des instituteurs et institutrices
qui se sont mis en grève à un moment ou à un autre.

L’entrée remarquée des jeunes dans les mobilisations inquiète le
gouvernement qui s’est empressé de crier à la manipulation. Les jeunes
ont su répondre calmement et sereinement à ce déni de citoyenneté. En
même temps dans une volonté d’établir une communication entre les
salariés et les étudiants et lycéens et d’échanger sur le fond du
sujet des retraites, une réunion exceptionnelle a eu lieu lundi soir
entre l’intersyndicale nationale et les organisations lycéennes (UNL
et FIDL) et étudiantes (UNEF). Tous se sont exprimés en commun sur le
sens et l’ampleur des mobilisations actuelles contre le projet de loi
de réforme des retraites, et ce, dans le respect de l’indépendance de
chacun. Le principe d’un communiqué commun a également été acté dans
lequel les jeunes exigent un droit à un avenir et à la retraite.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici