Retour accueil

Vous êtes actuellement : Dossiers  / EVS/AVS/CUI/AESH 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Pétition unitaire pour les EVS

mardi 30 novembre 2010

Les organisations syndicales viennent d’initier une pétition pour défendre les droits des EVS et réclamer pour eux de meilleures perspectives d’insertion professionnelle mais aussi de revendiquer la reconnaissance de nouvelles missions indispensables pour le fonctionnement du système éducatif.

Le 18 octobre, les secrétaires généraux du SE-UNSA, du Sgen-CFDT, de la CGT éduc’action et du SNUipp s’adressaient au ministre de l’éducation nationale et au ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique. Leur demande, être reçus par les ministres pour essayer de trouver des solutions au non renouvellement des postes d’emplois de vie scolaire. Ces derniers vont en effet se retrouver au chômage alors que les ministères n’ont pas rempli leurs obligations de formation.

Les organisations syndicales viennent de prendre l’initiative d’une pétition qui s’adresse, bien sûr, aux EVS mais plus largement à l’ensemble de la communauté éducative. Il s’agit à la fois de défendre les droits des EVS et réclamer pour eux de meilleures perspectives d’insertion professionnelle mais aussi de revendiquer la reconnaissance de nouvelles missions indispensables pour le fonctionnement du système éducatif.

PDF - 347.6 ko
Petition EVS

Le budget 2011 prévoyait initialement 133,8 millions d’euros pour financer 38 000 emplois aidés dans l’éducation nationale, en baisse de 4 500 par rapport à 2010. Cette baisse était la conséquence de la hausse de la part du ministère de l’éducation dans le financement des emplois aidés de 10% à 30% au 1er janvier 2011. Un amendement adopté lors du débat budgétaire à l’assemblée nationale a acté le transfert de 20 millions d’euros du programme enseignement public du second degré vers le programme vie de l’élève pour financer des EVS. Ces 20 millions devraient permettre d’augmenter le nombre de contrats aidés EVS de 5 000 et de retrouver ainsi le volume d’emplois de l’an dernier. Pour l’instant, les missions de ces EVS ne sont pas précisées (aide administrative ou accompagnement de la scolarisation des élèves en situation de handicap). Le débat parlementaire sur cet amendement a mentionné ces 2 missions.

Ce transfert dans le budget de l’éducation ne sera pas suffisant, il faudra également que le budget emploi-travail (programme accès et retour à l’emploi) finance également ces emplois (les 70% restants). Le ministre du budget avance le chiffre de 70 millions d’euros (nos calculs font état de 33 millions).

C’est pourquoi le SNUipp va solliciter les sénateurs et sénatrices qui nous avaient reçu pour les alerter sur ce point.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici