Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités archives  / 2012 / 2013 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site

Mesures catégorielles en faveur des personnels EN

dimanche 28 avril 2013

Le Ministère a envoyé aux organisations syndicales un projet de protocole concernant le cadre de négociation pour les mesures catégorielles des personnels de l’éducation nationale. La FSU répond avec une lettre ouverte au Président.

Le Ministère a envoyé aux organisations syndicales un projet de protocole concernant le cadre de négociation pour les mesures catégorielles des personnels de l’éducation nationale. Ce document mettrait en perspective trois axes de discussion :

  • Le rapprochement des niveaux de rémunération et des perspectives de carrière des corps des professeurs des écoles, certifiés, PEPS, PLP, CPE.

    Cet axe comporte la question de la création d’une indemnité au bénéfice des enseignants du premier degré visant à reconnaître des missions qu’ils accomplissent au titre du suivi et de l’évaluation des élèves, ainsi que la convergence des taux de promotion à la hors-classe dans ces corps. Selon le ministère, les discussions sur ce sujet pourraient démarrer en mai.

  • Les rémunérations des personnels percevant les salaires les moins élevés seront améliorés et un suivi des enseignants contractuels sera mis en place.
  • La valorisation des parcours professionnels.

Sur le fond, l’annonce d’ouverture de discussions était attendue et nécessaire. Nous avons revendiqué fortement l’ouverture de négociations sur des mesures salariales pour les PE en quête de rattrapage et de revalorisation.

Sur la forme, la FSU et le SNUipp sont intervenus pour dénoncer la méthode de travail du ministère. Alors que la FSU doit être reçue au ministère, nous avons découvert ce document mis en ligne par un autre syndicat avant de le recevoir.

De plus, le ministère propose une signature sur les axes de ce protocole afin d’entrer en discussion. Avec la FSU, nous n’y sommes pas favorables car cette méthode de travail n’a pas été retenue au sein de la fonction publique. De plus, nous ne voyons pas l’intérêt de demander une signature en amont de toute réelle négociation. Nous ne souhaitons pas servir de caution au ministre de l’Education nationale qui cherche à réaliser un « coup » politique.

Lire la lettre ouverte de la FSU au Président de la République

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 66 : 18, rue Antoine Condorcet, 66000 PERPIGNAN
tel : 04.68.50.78.44 fax : 04.68.50.32.31 mail : snu66@snuipp.fr permanences / plan : cliquer ici